https://www.linotype.com/catalog/promotions.html
Nouvelles polices arabes - Nouvelles de Fontes

Nouvelles polices arabes pour la communication multilingue d’aujourd’hui

Nadine Chahine, la graphiste de Frutiger® Arabic et TDC2 et du primé Palatino® Arabic, a finalement créé ses propres polices : Koufiya™, Badiya™ et Janna™.
Nadine Chahine a créé Koufiya en 2003 dans le cadre de son projet de MA à l’Université de Reading, au Royaume-Uni. Il s’agit de la première police incluant des caractères arabes et latins conçus par la même graphiste en même temps avec l’intention de créer un équilibre harmonieux entre les deux écritures. La partie arabe est basée sur le style ancien Kufi populaire aux 7ème et 10ème siècles après J.C. Elle est caractérisée par une solide base horizontale, un ordre d’empilage horizontal, des contours clairs et ouverts et une impression générale d’ouverture. Bien qu’elle soit basée sur les plus anciens styles de manuscrit arabe, le graphisme apparaît paradoxalement assez moderne et original. La partie latine de la police Koufiya rappelle une influence hollandaise et présente des arcs supérieurs légers et des proportions assez carrées. Les parties arabes et latines ont été précautionneusement conçues pour conserver la même taille optique, la même graisse et le même rythme. En revanche, aucun sacrifice n’a été effectué pour les faire apparaître plus proches. Elles sont conçues pour s’adapter parfaitement sur une page imprimée et pour s’assurer que les deux écritures soient harmonieuses lorsqu’elles sont mélangées dans un même paragraphe. La police est conçue pour s’adapter à l’Arabe, au Perse et à l’Urdu. Elle inclut également des nombres proportionnels et tabulaires pour ces langues.
Échantillon d’utilisation de Koufiya

adiya, qui signifie désert, est la police Naskh moderne et légèrement modifiée. Sa conception présente des contours ouverts qui permettent de l’utiliser dans des petites tailles. L’effet final est clair, lisible et moderne. Badiya est particulièrement adaptée pour les magazines et la communication d’entreprise. Elle combine parfaitement Frutiger Arabic et Janna pour les caractères du texte avec un titre correspondant. L’équivalent latin de Badiya est Syntax, qui est également inclus dans la police. La police s’adapte également à l’Arabe, au Perse et à l’Urdu, ainsi qu’aux nombres proportionnels et tabulaires de ces langues.
Échantillon d’utilisation de Badiya

Janna est basée sur le style Kufi mais incorpore des aspects de Ruqaa et Naskh dans les formes des lettres. Le résultat est ce qu’on pourrait appeler un style Kufi humaniste, style qui renvoie à l’écriture manuelle et présente une légère modification pour obtenir une version plus formelle et agréable des autres styles Kufi très structurés et géométriques. Janna, qui signifie « paradis » en Arabe, a été conçue en 2004 comme caractère de signalisation pour l’Université Américaine de Beyrouth. Ainsi, sa conception est adaptée aux applications de signalisation mais convient également à de nombreuses autres applications des appareils à écran de faible résolution aux titres publicitaires, en passant par l’identité visuelle d’une entreprise et ses marques. L’équivalent latin de Janna est Adrian Frutiger’s Avenir qui est également inclus dans la police. La police s’adapte également à l’Arabe, au Perse et à l’Urdu, ainsi qu’aux nombres proportionnels et tabulaires de ces langues.
Échantillon d’utilisation de Janna

Estos tres tipos de letra artesanales han sido dibujados y programados conforme a los máximos estándares de calidad. Todos ellos serán complementos importantes de su colección de tipografía arábiga.

Produits connexes