https://www.linotype.com/catalog/promotions.html
Learn about Type - Akira says ...

Akira a dit .. L’astuce typographique du mois, par Linotype

Trouver d’autres Fonctions de Fontes dans nos Archives de Présentation de Fontes.



Akira says ...

L’astuce typographique du mois par Akira Kobayashi, directeur de typographie de Linotype !

Decembre 2006 : Utilisez les petites capitales appropriées à vos fontes, ou sinon, n’utilisez pas de petites capitales du tout !

Utilisées en typographie pendant des siècles, les petites capitales sont des lettres majuscules légèrement plus petites, qui peuvent se mélanger avec des textes en capitales ou en minuscules, ou encore seules. Ce sont de bons outils pour mettre en valeur certains passages d’un texte ; elles peuvent ainsi hiérarchiser l’information de façon sophistiquée.




Grâce aux touches permettant de générer automatiquement de petites capitales, comme on les trouve désormais dans de nombreuses applications, les petites capitales se rencontrent davantage qu’autrefois. Malheureusement, lorsqu’une fonte ne possède pas de petites capitales, la plupart des programmes logiciels auto-génèrent de fausses petites capitales pour vous. Même si vous ignorez si votre texte utilise de vraies ou de fausses petites capitales – vos lecteurs, eux, s’en rendront compte. Car les fausses petites capitales, qui sont des capitales rétrécies au lieu d’être des entités dessinées entièrement, apparaissent généralement trop claires visuellement lorsqu’elles sont associées au reste des glyphes d’un texte.





C’est l’analyse des traits qui permet de distinguer de véritables petites capitales. Est-ce que les lettres ont l’air aussi claires ou aussi sombres que les autres caractères autour d’elles ? Est-ce que les traits épais et fin des petites capitales sont harmonieux, lorsque vous les comparez avec les éléments fins ou épais des autres lettres ?





Les fontes anciennes PostScript et TrueType de Linotype ne comprennent pas de petites capitales dans leurs jeux de caractères des fontes « normales ». Lorsqu’elles sont disponibles, au contraire, il s’agit de fontes conçues séparément, d’où le suffixe « SC » normalement apposé à leurs noms. Linotype a intégré les petites capitales dans de nombreuses fontes OpenType. Occasionnellement, Linotype a même dessiné et intégré les petites capitales, ce qui ne s’était jamais fait auparavant.


Lors de l’utilisation d’une fonte PostScript ou TrueType normale dans une application, ou lors de l’utilisation d’une fonte OpenType qui ne comprend pas de petites capitales dans son jeu de caractères, le fait de presser la touche des petites capitales automatiques résulte dans l’auto-génération de petites capitales. En fait, il est préférable d’éviter cette manipulation. Car ces petites capitales ne s’harmoniseront pas bien avec les lettres avoisinantes. Les petites capitales ne devraient être utilisées que lorsqu’elles sont « réelles » ou « dessinées ».


Quels sont les exemples communs d’utilisation des petites capitales ? Les abréviations sont un exemple courant. Dans un texte, de longues chaînes de capitales peuvent attirer trop l’attention, surtout s’ils font plus de trois ou quatre lettres. Les abréviations en deux lettres ne sont pas souvent remplacées par des petites capitales. Par exemple, l’abréviation des Nations Unies, « UN » ne s’écrit pas normalement en petites capitales, tandis que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) se lit mieux en petites capitales. Les abréviations d’ères (par exemple A.C. et A.D. ou B.C.E. et C.E .) sont également souvent de bonnes occasions d’utiliser les petites capitales.





Bien souvent, il est utile d’ajouter des espacements supplémentaires aux chaînes de petites capitales.




Vous êtes intéressé par les fontes utilisées dans l’astuce de ce mois ?
Optima™ nova
Stempel Garamond™

Produits connexes