Pleasures of Design

Bien que la saisie au clavier d’ordinateur puisse sembler une tâche routinière et machinale, la qualité du produit final imprimé dépend pourtant énormément des compétences de l’individu qui effectue l’opération.

Pour des résultats optimaux, l’opérateur doit comprendre et appliquer les mêmes principes de composition que ceux des professionnels – de façon à exprimer au mieux son potentiel.

Nous lisons les caractères rassemblés en mots, eux-mêmes assemblés en lignes. Il est donc essentiel que l’espace entre les caractères soit moindre que l’espace entre les mots, et que l’espace séparant les lignes soit plus important que l’espace séparant les mots. Cela peut paraître une évidence, mais c’est souvent l’oubli de cette règle qui rend les textes moins agréables à lire.

Ainsi, si les mots sont serrés en colonnes trop étroites, l’espace entre eux peut s’élargir de trop et créer des lézardes de blancs peu esthétiques. En plissant les yeux, ces trainées de blanc apparaissent très clairement.

L’insertion d’espaces supplémentaires entre les caractères compromet la lisibilité et modifie la « couleur » du texte – c’est-à-dire dit la nuance de gris de l’ensemble.

Le moyen le plus simple pour éviter ces problèmes et garantir un espacement régulier est d’aligner le texte sur la gauche. Cela est particulièrement utile pour les colonnes étroites, mais même dans ce cas, il est de rigueur d’utiliser quelques coupures de mot, pour que les variations de longueur de ligne ne soient pas trop fortes.

Lorsque le texte est justifié – toutes les lignes de la même longueur – il importe de couper les mots pour éviter des espacements de mots trop importants. Evitez toutefois d’avoir plus de trois lignes consécutives se terminant par un tiret. Une ligne trop espacée dans un texte assez long reste acceptable, mais si vous avez la possibilité de reformuler votre phrase, c’est encore mieux.

plus ... Composition ... Deuxième partie