Écritures hébraïques


La grande bibliothèque de la fonderie israélienne MasterFont met à disposition sur Linotype plus de 800 familles de polices hébraïques. Des classiques comme Helvetica® ou Times New Roman® comptent maintenant des extensions de caractères en langue hébraïque.

L’écriture hébraïque
À l’origine, la langue hébraïque a été écrite en hébreu ancien qui à l’image du grec, est dérivé de l’écriture phénicienne.
La liste suivante énumère des différences caractéristiques de cette forme d’écriture :

 Lettre en hébreu ancien  Lettre hébraïque en
 écriture carrée moderne
 Nom
     Aleph
     Gimel
     Lamed
     Tet


Dès le 2e siècle, les dignitaires juifs déclarèrent que l’écriture en l’hébreu ancien était inadaptée aux textes religieux. L’écriture carrée hébraïque s’appuyant sur l’araméen est donc utilisée depuis.

Cette illustration montre une écriture carrée hébraïque (moderne) allant de droite à gauche

L’alphabet hébraïque comporte 22 consonnes et ne distingue pas l’écriture majuscule de l’écriture minuscule. Comme en arabe, le sens de lecture et d’écriture va de droite à gauche. Le texte doit être vocalisé en lisant, mais quatre consonnes sont aussi utilisées pour représenter des voyelles. Cinq lettres portent aussi une forme terminale particulière (voir aussi tableau suivant, colonne « forme terminale »).

 Lettre  Forme terminale  Nom  Valeur numérique
     Aleph  1
     Beth  2
     Gimel  3
     Daleth  4
     He  5
     Waw  6
     Zajin  7
     Chet  8
     Tet  9
     Jod  10
   Kaph  20
     Lamed  30
     Mem  40
     Nun  50
     Samech  60
     Ajin  70
     Pe  80
     Tzade  90
     Qoph  100
     Resch  200
     Schin  300
     Taw  400


Caractéristiques de l’hébreu, les points voyelles comportent des petits traits et des points ; dans le contexte religieux, ils servent, via un système de vocalisation, à marquer clairement la lecture de l’écriture sacrée utilisée pour l’office religieux et constituée de consonnes.


Illustration : Application de la vocalisation sur un exemple de fragments de texte du psaume 18

La typographie des textes bibliques ne peut donc pas s’afficher sans les écritures comportant ces lettres et leurs points voyelles. Ces écritures peuvent être utilisées par contre pour la composition moderne. Dans ce cas, nous conseillons de passer d’abord en revue les signes de ponctuation contenus dans le tableau de caractères pour vous assurer que vous utilisez bien la fonte adaptée à l’objectif (p. ex. composer des textes bibliques avec des points voyelles). En cas de doute, choisissez l’application moderne sous format OpenType comprenant un jeu complet de points voyelles (p. ex. Helvetica Hebrew).

Illustration : Extrait du tableau de caractères d’Helvetica Hebrew (avec points voyelles)