Stempel Elan

Stempel Elan – Renaissance et redécouverte


par Frank Grießhammer, créateur de Stempel Elan



Échantillon d’utilisation d&rsquo

Si vous visitez le Klingspor Museum d’Offenbach, ne manquez pas la bibliothèque. La collection de spécimens de fontes y est impressionnante et comprend des exemples uniques. Même si le design de ces spécimens et les polices de caractères en eux-mêmes respirent le 20e siècle, ces pages dégagent toujours de la fraîcheur et restent attirantes. Dans le même temps, je ne peux m’empêcher de penser combien il est malheureux de voir que ces nombreuses polices de caractères de grande qualité n’ont jamais réussi à entrer dans l’ère numérique. On a du trouver que republier ces classiques n’était pas une tâche assez lucrative ou que cela demandait trop de travail. Des merveilles dorment dans les archives et attendent le moment pour être réveillées.
Échantillon d’utilisation de Stempel Elan
Prenons par exemple le cas d’« Elan », la police de caractères qu’Hans Möhring avait dessinée en 1937 pour la fonderie D. Stempel AG (Francfort-sur-le-Main). D’après le texte d’origine du spécimen, cette police de caractères « est un compagnon de titrage particulièrement bon qui convient à toutes les grotesques mais aussi à Memphis (une Egyptienne) et à d’autres polices de caractères avec empattement ». Pour résumer, Elan s’adapte à n’importe quel contexte.
Échantillon d’utilisation de Stempel Elan
Stempel Elan™ imite un style de lettrage classique qui était utilisé dans les publicités des années trente. Ses formes ont une apparence mono-linéaire et un très faible contraste. Le spécimen d’origine donne encore une fois l’explication ; « le trait uniforme et la ligne continue prennent les lettres individuelles pleines de mouvement et les alignent dans des lignes de textes ordonnées. » Même si son apparence est d’une autre époque, Elan reste un dessin intéressant. Bon nombre de ses formes n’existent pas sur d’autres polices de caractères. Son dessin comporte de nombreuses caractéristiques qu’on pourrait, sans être péjoratif, qualifier de « typiquement allemandes ». Cette police de caractères développe au contraire une personnalité marquée car elle se concentre délibérément sur des formes de lettres spécifiques.

Je suis fasciné par les polices de caractères qui se prennent pour quelque chose qu’elles ne sont pas. Dans le spécimen de la police de caractères, les auteurs ont écrit que le texte composé avec Elan avait l’aspect d’un texte manuscrit. En fait, il est absurde de consacrer autant de temps, d’énergie et de savoir-faire technologique à tailler une police de caractères pour obtenir un aspect manuscrit. Pourtant, le domaine des polices de caractères scriptes est aujourd’hui tellement intéressant ; les limites de la faisabilité ne sont en effet pas clairement définies et de nouvelles interprétations sont possibles.
Échantillon d’utilisation de Stempel Elan
A chaque fois que je vois Elan sur un vieux support imprimé, je suis impressionné par son style nonchalant. Je pense qu’Elan est un caractère de titrage de grande qualité adapté à n’importe quelle mise en page habituelle et qui convient à toute une variété de contextes. Pour moi, il était clair que cette police de caractères devait retrouver une nouvelle jeunesse, une jeunesse numérique. J’ai développé pendant deux ans une nouvelle fonte qui par rapport à la version métal d’origine, comprend un jeu de caractères beaucoup plus large et qui grâce aux caractéristiques OpenType, permet d’affiner un certain nombre de scriptes.
Échantillon d’utilisation de Stempel Elan
Les traits intérieurs des minuscules peuvent être activés grâce à la fonction « Alternés contextuels » (Contextual Alternates). En dehors des ligatures standards comme fi et fl, un certain nombre de suppléments comme tz ou ll sont disponibles avec la fonction « Ligatures discrétionnaires » (Discretionary Ligatures). La fonction « Fractions » permet même d’obtenir la génération spontanée de n’importe quelle fraction diagonale.
Ligatures
A l’époque du caractère métal, il était impossible de lier les lettres entre elles en une image de mot solide. En raison de cette technologie, de faibles espaces étaient toujours visibles dans les liens entre les lettres (voir la première image ; page suivante). Ce problème peut être entièrement réglé avec les fontes numériques car les superpositions sont autorisées. La nouvelle fonte comporte les symboles monétaires habituels comme le yen ou l’euro mais aussi le « German Penny Sign » (U+20B0), pour pouvoir utiliser cette police de caractères dans une composition historique.
Currency symbols
Enfin, et ce n’est pas le moins important, la police de caractères a été renommée et s’appelle désormais Stempel Elan. Ce nom fait référence à la vieille fonderie D. Stempel AG qui avait publié le dessin d’origine en 1937. Ce nom permet aussi de faire clairement la différence avec ITC Elan, une police de caractères avec empattement qui n’a aucun rapport avec le travail d’Hans Möhring. J’espère que cette renaissance honore bel et bien son créateur et que grâce à sa nouvelle forme numérique, cette police de caractères trouvera de nombreux utilisateurs.

Julliet 2010
Frank Grießhammer

* Les textes et les images sont tirés du spécimen de texte « Balzac Bazar Elan Kompaktnbsp;» publié par D. Stempel AG durant les années trente.

Produits connexes