Malabar

Malabar claims German Design Prize Gold

Nous avons mis en ligne les photos et tout ce qu’il faut savoir sur la cérémonie. Visitez notre page !



Le vendredi 12 février 2010, la République fédérale d’Allemagne a décerné le Prix du design à la police Malabar™. Linotype est très heureux d’avoir remporté le prix d’or dans la catégorie « design de communication ». Cette récompense a été remise par le German Design Council (Conseil du design allemand) et le ministère de l’économie et de la technologie. Seuls cinq prix d’or ont été décernés dans cette catégorie. Dan Reynolds, le créateur de Malabar, et Frank Wildenberg, directeur général de Linotype GmbH, ont assisté à la remise de la récompense qui s’est tenue au salon Ambiente (Frankfurt Messe).

« Linotype a réussi à créer une fonte qui répond aux besoins du moment mais qui est aussi intemporelle », se félicite Robert Klanten, membre du jury qui a aussi souligné que Malabar présentait « des lettres de qualité typographique et des styles de fontes individuels exceptionnels ».

Le Prix du design est la plus haute distinction allemande en matière de design. Aucun autre concours n’impose aux nominés des critères aussi stricts ; une société peut participer à la compétition seulement si l’un de ses produits a déjà été primé dans un autre concours national ou international. Avant d’être nominée, Malabar avait déjà obtenu un certificat d’excellence (Certificate of Excellence) lors du TDC2 2009, le concours organisé par le Type Directors Club. Elle avait aussi remporté le prix argent (Silver prize) à l’occasion des ED-Awards, le concours annuel du design européen.

L’édition 2010 du Prix du design a nominé plus de 1200 créations dans le domaine du design de communication et du design de produit. Le jury a décerné 35 prix argent (Silver awards). Dans chaque catégorie, seules 5 créations ont remporté le prix or (Gold prize). D’autres polices de caractères, comme la famille Ginkgo family (Linotype), ont été nominées mais Malabar a été la seule à être primée.

Conçue par Dan Reynolds, la famille Malabar est devenue trop grande pour Martel, la multi-scripte que le dessinateur avait créée en 2008 alors qu’il était en MA Typeface Design à l’Université de Reading. Linotype distribue actuellement la composante latine qui est aussi disponible sur le site. La dévanagari est toujours en cours de développement et sortira bientôt.


Suite à la victoire de Malabar, le jury du concours a publié le communiqué suivant :
« La police de caractères Malabar a été élaborée comme une fonte de texte de masse destinée aux journaux indiens. Cette police est donc disponible en alphabet romain et dévanagari, la scripte la plus utilisée en Inde. La fonte Malabar donne une impression de robustesse particulièrement impressionnante tout en restant très lisible. « Rétrécir » les majuscules et les hampes sur les minuscules est une astuce qui est aussi simple que compliquée. Les lettres de Malabar n’apparaissent donc pas seulement plus grosses ; les petits ajustements à peine perceptibles qui ont été apportés aux courbes et aux empattements permettent aussi de distinguer très facilement les lettres. Certaines lettres, comme le « k » minuscule, ont un aspect presque gai mais ne gène en aucun cas la lisibilité. Au contraire, ces caractéristiques permettent même aux lecteurs de journaux de lire sans peine de longs passages de textes en petites tailles. La variante en alphabet dévanagari repose sur les mêmes concepts et offre un bon exemple de la maestria avec laquelle la typographie peut gérer le caractère écrit dans toutes les langues ».

« Avec Malabar, Linotype a réussi à créer une fonte qui répond aux besoins du moment mais qui est aussi intemporelle. Cette fonte est attrayante car elle présente des lettres de qualité typographique et des styles de fontes individuels exceptionnels, ainsi qu’une harmonie parfaite entre les styles de fontes. »

– Robert Klanten, Die Gestalten Verlag