Scriptes Indic

Scripte devanagari
Le devanagari est un alphabet d’Asie du Sud, utilisé dans de nombreuses langues, dont l’hindi, le konkani, le marathi, le népalais, le sanskrit, le sherpa et le sindhi. L’hindi est la langue la plus parlée en Inde. Avec l’anglais, elle est la langue officielle du gouvernement indien. La scripte devanagari s’inspire de l’alphabet brahmi, apparenté à tous les autres systèmes d’écriture en vigueur en Inde, à l’exception de la scripte perso-arabique nasta’liq, utilisée pour transcrire l’ourdou. Les textes écrits en devanagari se lisent de gauche à droite, comme les scriptes latines, mais leur écriture, au lieu d’apparaître posée sur une ligne de base, semble accrochée à une ligne en hauteur. La caractéristique visuelle principale de cette scripte est que cette ligne en hauteur s’étend généralement sur toute la longueur d’un mot.
Reading direction
Ce système d’écriture étant alphasyllabique, l’unité de base en devanagari est la syllabe, et non la lettre.* Les consonnes devanagari renferment en outre des sons de voyelles. Une voyelle inhérente à une consonne peut se modifier à l’aide d’un signe placé au-dessus, dessous, à droite ou à gauche de cette consonne. Certains de ces signes sont appelés matras. Les consonnes peuvent également s’associer entre elles pour former des agglutinats - représentés par des adverbes conjonctifs.
Forms
Il existe des demi-formes d’Indic, qui sont en fait des ‚mi-consonnes’. Une des méthodes de formation des adverbes conjonctifs est de faire précéder une forme pleine par une – ou plusieurs – demi-formes. Visuellement, une demi-forme a l’aspect d’une forme pleine dépourvu d’un élément esentiel. Les demi-formes de caractères composés d’un trait vertical sur leur côté droit se créent en ôtant cet élément « central ». Les demi-formes de caractères composés d’un trait vertical en leur centre se créent en plaçant le trait à droite de cet élément. La création de demi-formes pour les caractères ronds – sans traits verticaux dans leur dessin – est plus difficile. En outre, toute consonne peut se transformer en demi-forme simplement en ajoutant sous elle un élément suppresseur de voyelle.
Consonants
Sur la gauche, se trouve la consonne devanagari « Ka », suivie de quatre exemples dans lesquels sa voyelle inhérente se transforme en un autre son, grâce au marqueur de voyelle inscrit au-dessus, dessous, à gauche ou à droite du glyphe. Les syllabes ainsi obtenues sont alors « Ke », « Ku », « Ki », et « Kii ».
Le système numérique utilisé dans les pays occidentaux est originaire de l’Inde, et fut transmis à l’Europe via le Moyen-Orient. Bien que le devanagari possède ses propres numéraux, de nombreuses fontes comprennent les deux variantes. De même, le devanagari possède son propre système de ponctuation, bien que les conventions occidentales s’appliquent souvent, notamment dans les documents contemporains en hindi, et dans la plupart des textes en prose en marathi.
Élément numerique
Formes de Devanagari pour les chiffres compris entre zéro et neuf (haut de l’image). Ces formes sont utilisées dans la police de caractères Saral Roman. La ligne du dessous montre les chiffres de la scripte par défaut et en latin. Ces chiffres issus de la même police de caractères ont le même corps.
Saral family
Tous les extraits sélectionnés sur cette page ont été rédigés avec la fonte Saral™, une fonte multiscripte compatible avec les scriptes latines et le devanagari.

Nous attirons votre attention sur le fait que, du fait des systèmes d’exploitation et des limites des applications actuelles, les fonctions OpenType ne sont pas disponibles universellement pour des scriptes aussi complexes que le devanagari. Saral est ainsi conçue pour un rendu correct avec Microsoft Word sur Windows XP ou Vista, à condition d’utiliser la dernière version de Uniscribe. Si vous utilisez d’autres applications sur MacOS X ou Adobe, avec des plateformes antérieures à la série CS4 (par exemple Adobe InDesign CS3), nombreuses sont les fonctions qui ne fonctionneront pas comme elles devraient, en particulier la réorganisation des glypes, les substitutions ou les positionnements de marqueurs. Pour de courts passages de texte, il existe de méthodes alternatives d’insertion de caractères. La palette de caractères d’Apple et les palettes de glypes d’Adobe sont deux options déjà disponibles, qui permettent d’insérer manuellement les glyphes nécessaires.

Adobe InDesign CS4 peut se configurer afin d’accepter les scriptes complexes. Instructions ci-après.

Sources*
Hudson, John, ‘Unicode, from text to type,’ John D. Berry (ed.), Language Culture Type. New York: ATypI and Graphis (2002) p 38

Produits connexes

179 US$
Ajouter au panier
179 US$
Ajouter au panier
179 US$
Ajouter au panier