Explications sur les polices chinoises

Vous trouverez une large gamme de fontes chinoises sur Linotype.com !



Linotype propose de nombreuses fontes chinoises, nouvelles et classiques, de formats variés. Pour vous aider à comprendre un peu ce système d’écriture assez complexe, nous allons définir ci-dessous ces différentes formes d’encodages.

Le chinois s’écrit tout d’abord avec deux types de caractères : Traditionnel et Simplifié. En règle générale, les deux versions peuvent se différencier de la sorte. En chinois traditionnel, les caractères sont souvent composés de plusieurs traits imbriqués les uns les autres alors qu’en chinois simplifié, le nombre de traits a été réduit ; dans certains cas, le chinois simplifié rappelle des formes de caractères plus anciennes.

Les polices de caractères des écritures traditionnelles comme celle des écritures simplifiées ont des formes presque carrées et se trouvent dans un cadratin. Ainsi, quel que soit le sens de l’écriture, elles forment une trame régulière (comme avec feuille à carreaux). À l’origine, le chinois s’écrivait verticalement et se lisait de haut en bas aussi bien que de droite à gauche (figure 1). Dans les années 1950, le chinois simplifié est devenu le standard. Depuis, le chinois s’écrit de gauche à droite et de haut en bas, conformément à l’écriture occidentale (figure 2). Alors que le chinois simplifié s’écrit principalement de gauche à droite, l’écriture traditionnelle peut s’effectuer dans diverses directions. Toutefois, il existe là aussi des exceptions : par exemple, depuis 2004 à Taiwan, la loi oblige l’écriture habituelle horizontale de gauche à droite, même pour les polices de caractères traditionnelles. Cela montre que le chinois peut être écrit dans beaucoup de directions et le sens de l’écriture n’indique pas systématiquement le style d’écriture utilisé.

Figure 1 Figure 2



Exemples de caractères en chinois traditionnel et chinois simplifié



Au-delà de leurs différences graphiques, les deux caractères ne sont pas utilisés dans les mêmes régions et ne sont pas employés par les mêmes locuteurs chinois. Les caractères du chinois simplifié sont officiellement utilisés en Chine continentale, à Singapour, en Malaisie et par certaines communautés chinoises de l’étranger. Le chinois traditionnel est utilisé à Taiwan, Hong-Kong, Macao et est employé par de nombreuses communautés chinoises de l’étranger.

Les jeux de caractères et les encodages de fontes chinoises peuvent être très déroutants. Au fil des années, plusieurs standards ont été développés afin de s’adapter aux besoins exigés par une variété de situations. Nous vendons des fontes produites par DynaComware et China Type, chacune présentant des types d’appellation uniques. La dénomination de la fonte indique l’encodage qu’elle prend en charge. Vous trouverez ci-dessous la description des caractères contenus dans chaque encodage.

Nos fontes chinoises s’intègrent dans trois catégories d’encodage. Nous avons défini ci-dessus le chinois traditionnel et simplifié. Il existe toutefois une troisième catégorie d’encodage : le « transitionnel ». Les fontes « transitionnelles » ont été créées pour que l’utilisateur puisse saisir un texte en caractères traditionnels ou simplifiés et le faire apparaître dans l’autre style. En d’autres termes, l’utilisateur qui saisit un texte en chinois traditionnel obtiendra un texte final en chinois simplifié (et vice-versa). L’appellation de ces fontes désigne le style dans lequel se trouve le texte final, le texte ayant donc été saisi dans l’autre style.

Chinois Traditionnel : utilisé le plus souvent à Taiwan, Hong-Kong et Macao

HK
(par ex. M Sung HK Traditional Chinese)
Les fontes de la série HK sont encodées en Unicode. Il s’agit d’un jeu de caractères BIG 5 et de caractères HKSCS. Les glyphes de caractères s’appuient sur la forme d’écriture et le style du chinois traditionnel classique.


Chinois simplifié : utilisé le plus souvent en Chine continentale et à Singapour

DFP Simplified
(par ex. DFP Yuan Simplified Chinese)
Fontes en chinois simplifié élaborées par DynaComware. Ces fontes ne doivent pas être confondues avec leurs fontes DF Simplified ; ces dernières comptent des caractères du chinois simplifié encodés en des ensembles de caractères traditionnels. Ces fontes DFP Simplified sont des caractères simplifiés de saisie et de sortie.


« Transitionnel » :

HKS
(par ex. M Sung HKS Light)
Les fontes de la série HKS sont des fontes de chinois simplifié. Même si elles sont moyennement employées, ces fontes s’avèrent utiles dans des cas précis. La série HKS a un encodage Unicode et se compose d’un jeu de caractères BIG 5 et de caractères HKSCS. Les glyphes de caractères s’appuient néanmoins sur la forme écrite et le style du chinois simplifié. Comme l’encodage de la fonte et le jeu de caractères sont les mêmes que la série HK, cette série de fontes peut convertir un texte saisi en chinois traditionnel en chinois simplifié ; il suffit pour cela de changer le style de fonte.

DF Simplified
(par ex. DF Hei Simplified Chinese)
Elaborées par DynaComware, ces fontes servent à saisir des caractères en chinois traditionnel mais le texte final sera lui en chinois simplifié. Elles ne doivent pas être confondues avec les fontes DFP Simplified qui sont les « vraies » fontes simplifiées.


Parcourez notre collection de fontes de chinois traditionnel et simplifié.